Shop the look
Le 16 novembre dernier s’est déroulée la seconde édition du RED défilé organisé par l’association Sauvez le coeur des femmes . Tenu dans le prestigieux hôtel parisien Le Marriott des Champs Élysées, l’événement réunissait sur le podium couturiers et marraines de coeur pour porter haut le message de prévention contre les maladies cardiovasculaires chez la femme. L’Exception, fier partenaire de l’association cette année, vous fait entrer dans les coulisses de ce défilé solidaire pour vous présenter toutes ces femmes d’exception, engagées pour une cause encore trop méconnue.
Shop the look
Shop the look
Shop the look
Shop the look
À la hauteur de la beauté du lieu, les magnifiques tenues rouges se sont succédées, portant haut le message de la fondation. Plus d’une vingtaine de personnalités ont foulé le podium et incarné les valeurs et la lutte de la fondation, nous sommes partis à la rencontre de trois d’entre elles.
La première femme d’exception que nous rencontrons est Annie Lemoine , Journaliste-Animatrice BFM Business et habillée ce soir par REALITY STUDIO.
Shop the look
L’Exception : Comment avez-vous été amenée à participer à la cause Sauvez le cœur des femmes ?

Annie Lemoine : « Alors que je travaillais déjà pour BFM Business, Christelle Crosnier et Isabelle Weill sont venues me chercher. J’ai bien sûr accepté, c’est une cause vraiment importante et encore trop méconnue aujourd’hui. Pourtant, l’AVC ( Accident Vasculaire Cérébral ) tue 8 fois plus les femmes que ne le fait le cancer du sein. Il faut par ailleurs prendre en compte que, de nos jours, les jeunes femmes sont extrêmement exposées à ces risques : la plupart d’entre elles fument et prennent la pilule en même temps, ce qui créer des dégâts irréversibles. Pour leur éviter d’autres complications bien plus graves, celles qui ont d’ores-et-déjà des troubles vasculaires, se font poser des stents ( prothèse sous forme de ressort qui maintient le diamètre des artères pour éviter qu’elles s’obstruent ).
Il est d’ailleurs important de rappeler à ce sujet que les stents sont faits et pensés pour les hommes avant tout et non pour les femmes. En effet, ces stents, tels qu’ils sont aujourd’hui, ont tendance, chez les femmes, à endommager les artères. Peu de gens sont au courant de cela, ce qui en fait une cause d’autant plus grande.»

Selon vous, pourquoi ce sujet est-il si peu abordé chez les femmes, comparé aux hommes ?

« Peut-être parce que souvent les femmes, elles-mêmes, ont aussi le goût de mettre les hommes en avant. Elles font attention à la santé des hommes qui les entourent (conjoint, mari, père…) et se font passer en dernier. Il y a peut-être donc un petit goût du sacrifice . C’est pour cela, d’autant plus, que les femmes doivent être vigilantes car les signes avant-coureurs d’AVC ne sont pas les mêmes pour les hommes que pour elles
Shop the look
Alors quels sont-ils chez les femmes ?

« Chez les femmes, ils sont beaucoup plus variés que chez un homme. Ils peuvent se matérialiser par des nausées, un mal au ventre comme par une gêne au niveau du cerveau (une impression de compression). Ce sont donc des signes moins facilement repérables que ceux chez un homme.»
Que peut-on faire demain si jamais on s’inquiète pour sa santé cardiovasculaire ? Aller chez son généraliste ?

« Bien sûr ! Mais l’idée c’est déjà d’ évacuer les facteurs risques , par exemple d’arrêter de fumer, d’adopter un mode de vie sain en se mettant au sport, de contrôler ponctuellement l’état de ses artères et de son cholestérol selon l’âge que l’on a. Donc c’est vrai que pour cela, une visite chez le généraliste est bénéfique. Il faut être dans la prévention. J’ajouterai également que le facteur stress n’est pas assez pointé du doigt. En effet, dans les villes, le mode de vie est oppressant et beaucoup trop rythmé par le travail. Il est donc important de savoir décompresser et prendre du temps pour soi de temps en temps. En définitive, il faut écouter son corps véritablement.»
Shop the look
Shop the look
Shop the look
Shop the look
Shop the look
Profondément et personnellement impliquée dans la cause de la fondation, la seconde femme d’exception à la rencontre de laquelle nous allons, est Cyrielle Hariel , Journaliste-Animatrice Ushaïa Tv , Europe 1 et habillée ce soir par LIU CHAO.
Shop the look
L’Exception : Comment avez-vous été amenée à participer à la cause Sauvez le cœur des femmes ?

Cyrielle Hariel : « C’est avant tout une histoire de cœur pour moi ! Je suis engagée personnellement pour cette cause depuis quelques années : je suis en effet la journaliste qui fait des cœurs sur les réseaux sociaux avec des personnalités engagées ( @cyriellehariel ). En 2014, ma vie a changé suite à un voyage humanitaire qui m’a sauvé la vie. En rentrant de mission du Bangladesh où j’étais auprès des Rohingyas ( communauté musulmane au Bangladesh qui est classé par l’ONU comme le peuple le plus persécuté au monde ) avec Action contre la faim , je me suis faite opérée du cœur . Aujourd’hui, j’ai 3cm de prothèse posée dans le cœur. Ce voyage m’a permis de me déceler une importante pathologie : je suis née malformée et je n’ai appris cela à 27 ans ! J’ai donc été sauvée grâce à cette mission humanitaire au Bangladesh.»
Aviez-vous eu des signes avant-coureurs ?

« Pas du tout ! J’étais et suis encore très sportive. Sauf que 7 cas sur 10 des gens qui développent ma pathologie, sont des femmes ! Donc je m’y connais d’autant mieux dans les maladies cardiovasculaires, et j’ai d’ailleurs même écrit un livre au mois de mars, qui s’appelle Faire battre le cœur du monde . Ce livre explique mon changement de vie et la découverte à 27 ans de ma maladie ainsi que mon passage de journaliste à journaliste engagée aujourd’hui. Pour revenir aux éventuels signes avant-coureurs, j’étais très essoufflée mais je ne m’en rendais pas compte parce que j’étais sportive. En fait, on l’a décelé de façon inopinée, grâce à un stéthoscope lorsque je me suis faite vaccinée la veille de ma mission humanitaire . Pour la première fois de ma vie, on m’a décelé ce souffle au cœur. Puis quand je suis allée voir un cardiologue, de retour de mission du Bangladesh, là j’ai fait des examens, trois semaines plus tard j’étais en soins intensifs au bloc opératoire et on m’a opérée d’urgence.»
Shop the look
Auriez-vous des conseils pour les femmes qui souhaiteraient savoir si jamais elles ont des troubles cardiovasculaires ?

« L’échographie pour les femmes. À partir de douze ans que vous ayez des enfants ou non, il faut aller voir un cardiologue et passer pas seulement un électrocardiogramme mais aussi une échographie. Car c’est bien cette dernière qui a permis de déceler que j’avais un cœur d’une taille anormale. C’est grâce à cela que 3 semaines plus tard on a décelé que je suis née malformée avec 3 cm de trou entre les deux oreillettes et pas de tissu et qu’on m’a opérée d’urgence. Ma vie a changé à 27 ans, j’ai connu l’enfer. Puis, j’ai connu la renaissance. Ce qui fait qu’aujourd’hui, je fais des cœurs avec tous les gens que j’interview et qui cherchent à mettre du sens dans leur vie. C’est devenu le cœur de mon activité.»
Shop the look
Ayant rencontré la présidente de la fondation à de multiples reprises dans le cadre de son émission "Sans tabou", et ayant décidé avec grand plaisir de devenir marraine de l’événement, Véronique Mounier , Journaliste-Animatrice, ( et habillée ce soir par ETIENNE JEANSON ) est la troisième femme d’exception dont nous sommes partis à la rencontre.
Shop the look
L’Exception : Comment avez-vous été amenée à participer à la cause Sauvez le cœur des femmes ?

Véronique Mounier : « Je suis pharmacienne de formation donc forcément toutes les causes «santé» m’ont toujours tenues à cœur ! J’ai rencontré Isabelle Weill dans le cadre de mon émission sur Chérie 25 et qui s’appelait sans tabou, qui est une chaine qui s’adresse plus particulièrement aux femmes. De fait, j’ai pu régulièrement interviewer Isabelle qui m’a proposée par la suite, de prendre part à l’aventure et notamment au défilé du Red day. D’ailleurs, on avait déjà été amenées à beaucoup parler de cette cause justement et qui est très importante ! Les femmes ne se rendent pas assez compte aujourd’hui qu’avec leur mode de vie, qui a évolué, elles sont de plus en plus concernées par les maladies cardiovasculaires. Car même si elles sont moins touchées que les hommes encore, elles en meurent plus souvent qu’eux… Elles en meurent plus que le cancer du sein.»
Auriez-vous des conseils qui permettent de déceler les maladies en amont ?

« Il faut vraiment ne pas hésiter à se faire dépister, notamment après 40 ans, et surtout après 50. On peut commencer dès 40 ans même, parce qu’après 50 ans, les femmes ne sont plus protégées par leurs hormones. Aujourd’hui les femmes fument et boivent bien plus qu’avant, les hormones féminines n’assurent donc plus forcément leur fonction protectrice. C’est pour cela que j’encourage à se faire dépister avant la ménopause et à ne surtout pas hésiter à y aller. Si l’on regarde les hommes, eux, vont se faire dépister assez régulièrement. On a tendance à penser à tort que c’est une maladie d’homme mais aujourd’hui, ce n’est pas plus une maladie d’homme que de femme. Seuls les symptômes ne sont pas les mêmes et c’est ce qui rend assez compliqué son dépistage chez la femme pour laquelle ils sont moins connus.»
Shop the look
Alors quels sont-ils ces symptômes chez les femmes ?

« Chez un homme, pour un début d’infarctus, c’est bien connu, apparaissent une douleur dans le thorax et/ou dans le bras. Chez une femme, il s’agit de signes beaucoup plus généraux comme des maux de ventre ou une grosse fatigue… Si bien que les médecins eux-mêmes ne sont pas forcément bien formés à détecter des signes d’infarctus chez une femme. Finalement les femmes, qui s’occupent en général de la santé de toute la famille, devraient aussi faire attention à la leur et ne pas hésiter à aller se faire dépister.»
Shop the look
Shop the look
Partenaire durant tout le mois de novembre, L’Exception a reversé 10% des ventes sur une sélection exclusive de pièces rouge au profit de l’association et a eu la chance d’entrer dans les coulisses de ce défilé haut en couleurs. Le RED défilé, créée et animé par des femmes d’exception, a une fois de plus porté avec panache le message de prévention contre les maladies cardiovasculaires chez la femme.
@sauvezlecoeurdesfemmes
Sauvez le coeur des femmes by AJILA
  • LIVRAISON ET RETOUR
    GRATUITS DÈS 80€ (FRANCE)

    EXPÉDITION EN 24-48H
    RETOUR GRATUIT SOUS 14 JOURS

  • LIVRAISON
    DANS LA JOURNÉE

    PAR COURSIER SUR UNE
    LARGE SÉLECTION D’ARTICLES

  • PAYEZ EN 3 OU 4 FOIS
    PAR CARTE BANCAIRE

    AVEC NOTRE PARTENAIRE
    CETELEM

  • Pensez à la carte cadeau L'Exception

    Cartes cadeaux de 50€ à 1000€ valables sur tout le site et à notre boutique


4.731289
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de Cookies (miam!). Cela nous permettra de vous proposer une expérience personnalisée afin que vous trouviez votre bonheur ! En savoir plusX Fermer