Ils font Paris - Pierre Brault



L'Exception a pour vocation de vous faire découvrir de nouveaux créateurs comme des personnalités contemporaines uniques. La rubrique "Ils font Paris" est de retour, pour votre plus grand plaisir - pour le notre aussi - et vous propose à nouveau de découvrir des personnalités qui valent bien un petit clic.
“Ils font Paris” relève le défi de faire découvrir aux parisiens et parisiennes des personnes qui œuvrent pour faire de Paris une capitale incontournable et inégalable.
Designers, restaurateurs, artistes, personnalités atypiques ;
c’est eux qui font Paris !



Et pour le grand retour de cette rubrique, nous souhaitions connaître davantage un artiste et son rapport à la capitale. Pierre Brault, designer et plasticien se prête donc au jeu de nos questions et tout ce que nous pouvons vous dire c'est de jeter plus souvent un œil sur les façades parisiennes... qui sait ce que l'on peut y trouver ?


Peux-tu te présenter en quelques mots ?
Pierre : Je suis designer et artiste plasticien parisien depuis maintenant 4 ans. Je réalise essentiellement des œuvres et des installations colorées et lumineuses pour des marques, hôtels, restaurants, institutions et particuliers.

Vis-tu à Paris depuis toujours ? Si non depuis quand t’a-t-elle adoptée ?
Pierre : J’ai toujours habité en région parisienne, à Puteaux puis ensuite à Ville d’Avray dans les Hauts de Seine. Une fois le Bac en poche, je me suis installé à Paris pour y débuter mes études en école d’art à Penninghen dans le 6ème arrondissement. Je viens tout juste d’emménager dans mon premier atelier à la porte de Paris à St Ouen au cœur des puces.

Que représente cette ville pour toi ?
Pierre : Cette ville représente pour moi un lieu de mixité des cultures et de styles. L’inspiration y est à chaque coin de rue et des rencontres inédites. C’est ici que je me suis constitué un réseau et des amis depuis que j’ai depuis le collège qui m’aident et me soutiennent dans tout ce que j’entreprends.



S’il ne fallait choisir qu’un lieu de la capitale (restaurant, bar, musée), lequel serait-il et pourquoi ?
Pierre : Un peu classique mais le musée du Louvre est une évidence, par sa beauté architecturale mais aussi pour son histoire. Un mine d’or pour un artiste pour y trouver l’inspiration. J’aimais y aller aussi quand j’étais petit pour son restaurant car toutes les cuisines du monde y sont représentées. Ça m’a toujours fait rêvé ahah !

Toi qui aimes jouer avec la lumière, quel est selon toi l’endroit idéal pour admirer la golden hour à Paris ?
Pierre : La lumière a une place centrale à Paris et l’architecture des monuments la sublime.
J’aime me perdre dans les rues de Paris et apprécier le balayement des ombres sur les façades en pierre des immeubles Haussmannien. Si je devais choisir un lieu, ça serait la place de la Concorde avec ces colonnes vert amande dès les premières lueurs du jour.

Quel est le quartier de Paris qui a volé ton cœur ?
Pierre : Un quartier qui a volé mon cœur c’est le 6ème arrondissement et toutes ces galeries perdues dans les petites rues. J’y ai passé mes cinq années d’études rue du Dragon et j’aime y retourner pour m’y balader ou boire un verre en terrasse, encore plus après le confinement !




Une habitude parisienne qui te fait sourire ?
Pierre : Avoir un abonnement Vélib pour se donner bonne conscience mais ne jamais s’en servir ! Typique Parisien et ça pour tous les abonnements ahah. Pour ma part je ne suis encore jamais monté sur un Vélib un peu la honte… mais depuis peu j’ai un scooter électrique UNU, bien pratique à Paris avec le début de l’été !



Alors que tous les français et parisiens étaient confinés, tu as décidé de réaliser des œuvres virtuelles sur des façades où apparaissait “stay home” ou encore “slow life”. Quel message souhaites-tu partager aux parisiens concernant notre façon de vivre ?
Pierre : J’ai pas la prétention d’avoir de leçons sur la façon de vivre des parisiens, mais j’ai souhaité faire ces projets pour partager ma vision optimiste lié à l’actualité : Apprécier le temps qui passe et profiter de choses simples en excluant les choses futiles. Être plus ancré dans le présent et recréer du lien social.



Comment imagines-tu Paris dans 10 ans ?
Pierre : J’imagine Paris dans 10 ans avec plus de projets artistiques comme dans le 13ème.
Paris a de nombreux talents artistiques qui ne demandent qu’à s’exprimer ! De la couleur et des messages optimistes dans les rues de Paris !


Un grand merci à Pierre Brault pour sa participation et sa disponibilité ! Si vous souhaitez suivre de plus près ce talentueux parisien, vous pouvez le retrouver sur son site et sur les réseaux sociaux.