Shop the look
header
Shop the look
séparateur

À LA RENCONTRE DE MARINE, FONDATRICE DES GARÇONNES


Dans ce Smart Talk nous allons à la rencontre de Marine Escurat, la fondatrice de la marque de pantalons Les Garçonnes. Passionnée par les décennies du vingtième siècle, qui a vu naître l’émancipation de la femme par les vêtements, elle souhaite reprendre les pièces phares du vestiaire masculin afin de les réadapter pour les femmes d’aujourd’hui. C’est après de nombreuses expériences en Europe qu’elle décide de tenter sa chance et se lance dans son projet de marque. Les Garçonnes s’inspire de femmes fortes et indépendantes dont le souvenir et les valeurs traversent le temps sans jamais s’essouffler. Marine revient avec nous sur son processus d’inspiration et de création. Elle nous partage ses débuts et son ambition pour demain.
Shop the look
séparateur
L’Exception : Bonjour Marine, tout d’abord pourriez-vous vous présenter ?

Marine : Je m’appelle Marine, j’ai 32 ans. Je suis originaire de Normandie. Après le lycée, je suis partie à Londres. J’y ai rencontré une créatrice de vêtement. Quand je suis revenue à Paris, j’ai entamé des études de stylisme à Mod’Art International. J’y ai étudié pendant trois ans et je me suis formée pour être professeur de stylisme. Suite à ça je suis partie à Madrid pour diriger l’antenne de Mod’Art, ce que j’ai fait pendant deux autres années. Quand je suis revenue à Paris, j’ai été styliste freelance pour tous types de marques, puis j’ai créé Les Garçonnes, ma marque de pantalons.


À quel moment vous êtes-vous dit qu’il était temps de créer la vôtre ?

M : J’ai récupéré une collection de pantalons à plis, des années 50 à aujourd’hui, qui appartenait à ma grand-mère. Je les portais tout le temps et tout le monde me complimentait sur ces pantalons. Elle allait les faire fabriquer sur mesure chez des petites couturières à Paris. Ils étaient un peu grands pour moi mais je les portais ceinturés. Ça a vraiment été le point de départ de la création de ma marque.


Shop the look
les garçonnes
Shop the look
séprateur
Comme vous l’avez précisé, Les Garçonnes est avant tout une marque de pantalons. D’où vous vient cette affection pour les pièces du vestiaire masculin, notamment pour le pantalon taille haute à plis ?

M : Depuis que je suis toute petite je porte des pantalons. Je ne porte quasiment jamais de jupes ou de robes. J’allais piocher dans le vestiaire de mon père. Le pantalon est la pièce maitresse de mon dressing depuis toujours. De ce fait, je connais les problématiques que l’on peut rencontrer quand on cherche de beaux pantalons bien coupés, un peu originaux, chics et décontractés qui durent.

Shop the look
séparateur
Shop the look
Marine les garçonnes
Le nom « Les Garçonnes » fait référence à ces femmes qui dans les années 20 se sont émancipées de certains diktats, notamment ceux de la mode comme le port du corset. Selon vous, la mode féminine contemporaine a-t-elle encore du chemin à faire de ce point de vue-là ?

M : Je pense qu’on s’habille toutes comme on a envie aujourd’hui, en tout cas en France. J’ose espérer que l’on est assez libres pour faire ce que l’on veut. La mode nous propose de tout et chacune peut y trouver son compte. Enfin j’espère !


Vos modèles portent les prénoms de femmes qui vous inspirent : Simone de Beauvoir, Jane Birkin, Frida Kahlo… Quelle est votre vision de la femme Les Garçonnes ?

M : La femme Les Garçonnes est indépendante, libre, elle aime être dans le confort tout en étant féminine. Elle est forte et élégante. Elle assume également sa partie masculine. Toutes les femmes ont une part de masculinité de la même manière que les hommes ont une part de féminité. J’aime que les individus l’assument et le montrent.

Shop the look
séparateur
Outre les femmes fortes, où allez-vous chercher l’inspiration pour imaginer vos pantalons ?

M : Ma grand-mère est ma source d’inspiration numéro une. Porter ses pantalons c’était aussi m’approprier sa liberté, son émancipation. C’était une femme inspirante et avant-gardiste. Autrement, le vestiaire masculin m’inspire beaucoup, surtout les pièces des années 30 à 50.


Quel est le processus de création de vos pièces ?

M : La base de mon travail c’est le tissu. Je commence par choisir une matière au coup de cœur. À partir de cette matière, je dessine une forme et je travaille ensuite avec une modéliste. Je travaille rarement à plat, c’est-à-dire que l’on part d’une base de pantalon puis on fait le moulage sur moi. On ajoute ensuite des plis, de la hauteur, de l’ampleur… Il faut savoir que je ne suis pas une grande dessinatrice. L’idée est dans ma tête puis elle se transforme durant les phases de modélisme et de moulage. C’est ensuite ma modéliste qui coud le prototype avant que je sous-traite la production auprès d’ateliers parisiens.

Shop the look
séparateur
”Ma grand-mère est ma source d’inspiration numéro une. Porter ses pantalons c’était aussi m’approprier sa liberté, son émancipation. C’était une femme inspirante et avant-gardiste.”
Shop the look
séparateur
En effet, les pièces Les Garçonnes sont fabriquées à Paris. Pourquoi le circuit court est-il important pour vous ?

M : J’aime l’aspect humain dans ce métier. Je n’ai pas choisi la mode pour la mode. Ce sont les rencontres qui m’ont amené à faire ce que je fais. J’aime être proche de mes collaborateurs, et de créer une relation de confiance avec eux. C’est important pour moi de connaître les personnes avec qui je travaille.

Shop the look
pantalon les garçonnes
Shop the look
combi
Vous vous rendez une fois par semaine dans le Sentier récupérer les surplus de grandes maisons. De quelle manière cela influence-t-il votre travail ?

M : Cela m’impose des conditions en terme de quantité. Je peux avoir un coup de cœur sur une matière et ne pas avoir la quantité suffisante. À ce moment-là je fais des collections capsules ou je chine un tissu équivalent. Je travaille beaucoup le drap de laine que je trouve facilement. Il y a trois pantalons que je décline depuis trois ans et pour chaque saison je crée un ou deux nouveaux modèles.


Shop the look
séparateur
Cette saison, le vestiaire Les Garçonnes s’élargit puisque vous proposez une combinaison. Avez-vous l’ambition de proposer progressivement un vestiaire complet ?

M : Pour moi la combinaison est une déclinaison du pantalon. Quand on maîtrise le pantalon il est possible de maîtriser la combinaison. Il est important que la pièce soit bien coupée et qu’elle réponde à la morphologie de chacune. Je fais aussi une veste, car de nombreuses clientes m’ont demandé de composer un total look. Ça donne un look tailleur chic et décontracté. Je ne souhaite pas élargir beaucoup plus. Concernant les autres pièces, je pense qu’il y a des créateurs qui font déjà cela très bien. Pour ce qui est des chemises, si je me lance un jour, ce sera certainement de la chemise d’homme car je ne porte que ça.


À quand des créations pour homme ?

M : Certain de mes pantalons sont unisexes. J’espère un jour avoir les moyens de décliner tous les pantalons pour l’homme et pour la femme. Il faudrait que je reprenne tous les patronages afin de les adapter.


Comment vous êtes vous retrouvé chez L’Exception ?

M : J’ai fait une campagne de Crowdfunding chez KissKissBankBank et L’Exception était un mentor. C’est une des raison pour laquelle j’ai choisi cette plateforme. L’Exception a parrainé ma campagne et nous avons ensuite commencé notre collaboration.


Quels sont vos projets pour la suite ?

M : Pouvoir développer une ligne pour les hommes et être la référence en pantalon de qualité pour les deux sexes.

Shop the look
séparateur
Get to know Les Garçonnes

Votre premier souvenir mode ?

M : Une veste Saint Laurent que ma mère portait à un Noël quand j’étais petite.

Votre musique du moment ?

M : Dance Monkey de Tones & I.

Votre film préféré ?

M : Les films de Wes Anderson.

Le cadeau que vous aimez offrir ?

M : Des pantalons.

Une bonne adresse à recommander à nos lecteurs ?

M : AGOGOGANG, au 6 Rue du Trésor dans le 4e arrondissement.


Découvrez la collection Les Garçonnes chez L’Exception.

Photographe : Louise Reinke
Interview : Benjamin Benvenuti
  • LIVRAISON ET RETOUR
    GRATUITS DÈS 80€ (FRANCE)

    EXPÉDITION EN 24-48H
    RETOUR GRATUIT SOUS 14 JOURS

  • LIVRAISON
    DANS LA JOURNÉE

    PAR COURSIER SUR UNE
    LARGE SÉLECTION D’ARTICLES

  • PAYEZ EN 3 OU 4 FOIS
    PAR CARTE BANCAIRE

    AVEC NOTRE PARTENAIRE
    CETELEM

  • Pensez à la carte cadeau L'Exception

    Cartes cadeaux de 50€ à 1000€ valables sur tout le site et à notre boutique

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de Cookies (miam!). Cela nous permettra de vous proposer une expérience personnalisée afin que vous trouviez votre bonheur ! En savoir plusX Fermer