Shop the look
Pour la 12e édition de son Meetup, L’Exception s’est intéressé à un vecteur de croissance de plus en plus prisé des marques : les marketplaces. Définition des enjeux, investissements et apport de ce canal de distribution, tels ont été les trois axes d’analyses abordés lors de ce meet up du 9 octobre 2018.

RETROUVEZ LE PODCAST DE CE MEET UP ICI

Afin de répondre au mieux aux questions sur ce sujet, trois intervenants sont intervenus sur la table ronde : Business Developper chez La Redoute, Bénédicte Dupuy nous a parlé de la reconversion de ce géant qui a su retrouver un nouveau souffle par un changement de positionnement radical ainsi que l’ouverture de son eshop en markeplace. Spécialisé mode et maison, La Redoute abrite également La Brand Boutique, espace dédiée aux créateurs de mode contemporaine qui fonctionne en marketplace.

Anne Laure Auvray, Responsable Ecommerce chez Faguo a pu illustrer de son point de vue de jeune marque de mode engagée, les bénéfices et les limites de l’intégration en marketplace pour le développement d’une marque.
Enfin, nous avons fait appel à un expert du sujet, Thibault Mollat du Jourdin, CEO de The Agent. The Agent propose depuis 3 ans un service complet d’intégration en marketplace.

Avec ses 10M clients, Bénédicte Dupuy de La Redoute, nous introduit la marketplace, qui fête ses 8 ans, comme un moyen facile et peu couteux d’obtenir une visibilité additionnelle pour une jeune marque. En étant référencées sur un site dont la notoriété n’est plus à faire, les marques bénéficient d’une réassurance pour le client qui connait la plateforme et qui vient sur le site par habitude.

« C’est avant tout une extension de visibilité pour un public que l’on n’a pas forcément l’habitude de toucher » Bénédicte Dupuy

C’est aussi une stratégie de choix sur le contenu du catalogue ; une jeune marque, qui n’a pas encore la visibilité ou l’attractivité suffisante pour convaincre des acheteurs, va pouvoir commencer par proposer ses produits sur marketplace et ainsi augmenter son référencement et sa légitimité sur une catégorie qui lui était jusqu’alors inconnue, ce qu’a fait Faguo en lançant son prêt-à-porter et sa maroquinerie d’abord en marketplace.
Toutefois, l’intégration sur Marketplace n’est pas simple. C’est pourquoi 90% d’entre-elles travaillent avec un prestataire que l’on appelle aussi un Intégrateur (tels que the agent , shopping flux, tradebyte, mirakl, diatly…).
Toutefois, l’intégration sur Marketplace n’est pas simple. C’est pourquoi 90% d’entre-elles travaillent avec un prestataire que l’on appelle aussi un Intégrateur (tels que the agent , shopping flux, tradebyte, mirakl, diatly…). Concrètement, le prestataire mets en relation marques et marketplaces, intègre techniquement le flux produit sur celles-ci, propose des shooting ou retouches produits en respectant les chartes visuelles propres à chaque marketplace et assure le suivi et la bonne tenue de l’espace de la marque. L’objectif étant pour la marque de maximiser ses ventes sur chaque marketplace.

Thibault Mollat du Jourdin nous explique « Lorsqu’on entre en marketplace à l’international, les standards deviennent de plus en plus élevés »

Et ces standards sont nombreux : savoir expédier rapidement, selon des normes précises et spécifiques à chaque marketplace, bien tenir ses stocks pour éviter toute rupture, avoir une exigence élevée vis-à-vis du service client et de la présentation produit… L’intégrateur accompagne la marque vers ce niveau d’exigence. Il est aussi au fait des spécificités de transports et commerciales d’une zone ; par exemple, The Agent, en faisant le choix de marketplaces asiatiques (RED, JD, Secoo, Lazada, Balaan…) peut remonter les opportunités commerciales aux marques et les guider sur leurs opérations, développant ainsi le CA l’étranger.

L’intégration via un agent a nécessairement un coût : les commissions prises allant jusqu’à 30% (en plus de frais fixes pour certaines), bien qu’au bout d’un ou deux ans d’exercice, et si le CA le permet, il arrive que la marque passe en direct avec la marketplace, réduisant ainsi la commission prise. Les marques doivent garder à l’esprit que ce sont des canaux de distributions supplémentaires.

Anne Laure Auvray souligne l’importance de ce point : « C’est avant tout un canal de distribution. Il ne faut pas s’attendre à ce que la marketplace travaille la notoriété de la marque. C’est à nous de développer son image »

Pour Faguo, travailler avec un agent c’est ouvrir plusieurs marketplaces en même temps et pouvoir pousser l’intégralité de son catalogue librement en respect sa politique de prix, et ce, sans avoir à gérer la relation client et la gestion des expéditions/retours. Cette stratégie leur a permis de convaincre des acheteurs Grands Magasins de passer de l’achat ferme sur des collections par ailleurs présentées en marketplace.

  • NOEL CHEZ L'EXCEPTION
    RETOUR GRATUIT
    JUSQU'AU
    6 JANVIER 2019

  • LIVRAISON ET RETOUR GRATUITS DÈS 80€ (FRANCE)

    Livraison par Colissimo
    Express 24H par Chronopost
    Retrait boutique ou coursier

  • PAYEZ EN 3 OU 4 FOIS
    PAR CARTE BANCAIRE

    AVEC NOTRE PARTENAIRE
    CETELEM

  • Pensez à la carte cadeau L'Exception

    Cartes cadeaux de 50€ à 1000€ valables sur tout le site et à notre boutique


Jeu concours
4.731289
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de Cookies (miam!). Cela nous permettra de vous proposer une expérience personnalisée afin que vous trouviez votre bonheur ! En savoir plusX Fermer