Histoire de pièce : La doudoune

l'historique de la doudoune

les hivers passent la doudoune reste


Déjà adoptée par les uns, abhorrée par d’autres, la doudoune est connue de tous comme l’arme redoutable contre le froid hivernal. Elle a récemment été détournée et modernisée sur les podiums de la Fashion Week, donnant à cette pièce emblématique de la mode un souffle nouveau. Mise au point sur l’histoire de cette pièce qui divise.





C’est dans les années 1930 que la doudoune aurait été conçue par un certain Eddie Bauer, aux États-Unis. Le brevet pour ce modèle a été déposé en 1940. Pour d’autres, Klaus Obermeyer aurait découpé son duvet pour se protéger du froid, donnant ainsi naissance au premier prototype de la « doudoune », aux alentours de l’année 1947. En France, c’est l’alpiniste Lionel Terry qui choisit de s’en équiper pour ses expéditions en montagne, afin de s’assurer un confort et une protection du blizzard. Il aide ensuite le premier fabricant de doudounes en France à perfectionner ses manteaux techniques afin de pouvoir résister à des conditions extrêmes.

1968 marque le début d’un grand succès pour la doudoune aux Jeux Olympiques de Grenoble. Dès l’année 1970, l’entreprise Pyrenex, jusqu’ici spécialisée dans les articles de literie et particulièrement les sacs de couchage, lance sa première doudoune de montagne. Elles deviendront par la suite des pièces incontournables de la garde-robe moderne. Canada Goose rejoint la même année la liste des designers emblématiques de cette catégorie.


les doudounes

De gauche à droite : Pyrenex, Gertrude Gaston, Canada Goose.






Dans les mêmes années 70, la doudoune quitte les pistes pour descendre dans la rue, et des designers comme Courrèges, Paco Rabanne ou Thierry Mugler s’en emparent pour en faire un archétype de la mode à part entière. Jean Charles de Castelbajac nomma sa doudoune « cocoon », pour son aspect duveteux et confortable. Chevignon lança plus tard un modèle iconique exclusivement dédié aux citadins : elle eut un grand succès et se vend encore aujourd’hui en faisant partie de leurs best-sellers. Dans les année 2000, Margiela lui donna une nouvelle visibilité en la mettant à l’honneur dans son défilé.


pull arild cable

De gauche à droite collection Gertrude Gaston : Liv, Eleonora, Camille.






En Italie, dans les années 1980, un mouvement de jeunes surnommés les Paninari, en font leur arme de style principale. Leur ADN : jeunes milanais, issus des familles aisées, arborant des doudounes Moncler et des bottes Timberland, aux antipodes totales des jeunes étudiants contestataires que l’on a plus souvent connus à cette période. La notoriété de la marque conquiert peu à peu la garde robe des modeurs de l’époque, jusqu’à atteindre plus tard, dans les 90’s, la mouvance streetwear qui croît avec l’essor du hip hop et du rap. Confortable, volumineuse, elle s’intègre parfaitement aux silhouettes urbaines et sportswear.


la chemise hans



Retrouvez toutes nos doudounes





Publié par Elsa Bernini
© Copyright L'Exception