Shop the look
LE COEUR SUR LA MAIN

Sauvez le cœur des femmes est une association encourageant la sensibilisation des femmes au risque de maladies cardiovasculaires et aux gestes qui sauvent. Le 16 novembre prochain, l’association réinvestit Paris à l’occasion de la seconde édition de son RED défilé.

Isabelle Weill de la fondation “Sauvez le coeur des femmes”, pourquoi nous sommes toutes concernées ?

Une femme qui se bat, comme son coeur. Vite, fort, pour les autres. Grâce à son mari, président de NextRadioTV, Isabelle Weill a créé en 2008 l’association RMC/BFM, pour sensibiliser l’opinion publique sur les maladies cardiaques. Avec le temps, les combats d’Isabelle ont évolué, et se sont élargis. En 2015, elle crée “Sauvez le coeur des femmes” pour sensibiliser les femmes aux maladies cardio-vasculaires. C’est dans ce cadre et avec une détermination sans faille qu’elle organise avec sa fondation le 16 novembre prochain à Paris un “RED Défilé” dont elle raconte les coulisses à l’Exception.
Shop the look
L’Exception. Comment cette ONG, “Sauvez le coeur des femmes” est devenu le combat de votre vie ?

Isabelle Weill: En 2008, j’ai été bouleversée par l’histoire de ce joueur de foot, Marco Randriana, qui a fait un arrêt cardiaque sur le terrain. Il a été sauvé à l’époque parce qu’il y avait un défibrillateur dans le stade, mais il n’a jamais pu rejouer en compétition. Avec l’association, nous l’avons aidé à retrouver un travail. 50 000 personnes meurent par an d’arrêts cardiaques. Je me suis dit “on ne peut pas dire au revoir à son mari ou à sa femme le matin et ne pas rentrer le soir à cause de ça, il faut intervenir !”
Que faut-il savoir sur vos actions ?

Que s’est-il passé en 10 ans ?


Isabelle Weill: Au début, nous avons travaillé avec toutes les institutions pour faire installer des défibrillateurs. J’ai passé des mois, voire des années à faire que ça, la tournée des entreprises, salles de sport, des écoles etc. Un vrai derviche tourneur ! En 2008, il n’y avait que 5000 défibrillateurs en France, aujourd’hui on en décompte plus de 120 000, c’est une vraie victoire. 2% des vies étaient sauvées auparavant, je suis fière de dire qu’aujourd’hui c’est plus de 10% de vies qui le sont. Il faut continuer !
Shop the look
Comment peut-on, chacun à son échelle, lutter contre les maladies cardio-vasculaires ?

Isabelle Weill: On peut agir pour les autres, et pour soi-même. Pour les autres, je dirais qu’on peut tous commencer par télécharger l’application “Staying Alive”, comme la chanson des Bee Gees. Elle est gratuite et disponible dans 18 langues. Elle répertorie tous les défibrillateurs et vous indiquera en cas d’urgence où se trouve le plus proche de vous. Elle géolocalise aussi les “bons samaritains”, à savoir les médecins, urgentistes ou personnels médicaux disponibles autour de vous disponibles pour vous venir en aide avant que les secours n’arrivent. Le communautaire et la rapidité peuvent sauver des vies. Pour soi-même, je dirais qu’il faut tout simplement éviter tout facteur à risque. La pilule couplée au tabac, le manque d’activité physique et une mauvaise alimentation, bien sûr.
Pourquoi les maladies cardio-vasculaires sont-elles si méconnues ?

Isabelle Weill: Les gens pensent que les infarctus touchent davantage les hommes. Or, c’est faux. Il y a de plus en plus de jeunes femmes concernées, vu qu’elles cumulent tous les facteurs à risques. Les jeunes femmes de 25 ans qui fument et prennent la pilule ont un comportement très risqué et elles ne s’en rendent pas compte malheureusement. C’est dommage que les gynécologues ne soient pas plus en alerte là-dessus. Ou qu’on apprenne ça à l’école, en classe de 4e quand on découvre le fonctionnement du corps humain. On manque d’information et de prévention en France, c’est alarmant.
Shop the look
Que faut-il faire pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires ?

Isabelle Weill: Tous les ans, lorsqu’une femme a rendez-vous chez la gynécologue, elle doit se soumettre à une prise de sang pour le suivi de pilule. C’est à ce moment-là qu’on va pouvoir analyser votre taux de cholestérol, ce genre de choses. Si vous ne prenez pas la pilule, une prise de sang à jeun suffit pour vous rassurer. Mais si vous ne fumez pas, si vous ne prenez pas la pilule, si vous faites un minimum d’activité physique et que vous mangez sainement, vous avez peu de chances d’être concernée !
Pour sensibiliser les femmes, et le grand public, vous organisez un “RED Défilé”, de quoi s’agit-il ?

Isabelle Weill: Pour la deuxième année consécutive, je suis heureuse d’organiser un défilé caritatif pour alerter le plus grand nombre de personnes aux maladies cardiovasculaires. Ce sont des personnalités artistiques de tous horizons qui s’engagent, de tous milieux. Il y a des gens des médias, des personnes des milieux littéraires, de la chanson etc. c’est très varié ! Il n’y a pas de mannequins, ce sont de “vraies” femmes qui portent les vêtements, il y a toutes les morphologies, c’est ça que j’aime bien. J’ai fait appel à mon carnet d’adresses et puis une agence m’a aidée. Mais le projet a séduit d’emblée. L’idée est que tout le monde porte du rouge. J’ai alors pensé à Anne Roumanoff, c’est quand même sa couleur… Je l’ai contactée très simplement via LinkedIn, elle m’a répondu “oui” tout de suite. J’ai aussi invité des jeunes femmes de la Faculté de Médecine cette année. En tant que futurs médecins, c’est important qu’elles fassent passer le message et puis j’avais envie de les sensibiliser  en leur disant “faites attention à vous” !
Shop the look
Ne trouvez vous pas que notre société valorise de plus en plus le sport et la vie saine ? Vous trouvez cela encourageant ou pas du tout ?

Isabelle Weill: Il est vrai que les jeunes femmes se tournent de plus en plus vers une vie saine, il y a une vague très positive et je m’en réjouis, mais je reste consciente du fait que cela concerne principalement les grandes villes… Ce sera long, mais c’est pas grave ! Je suis persévérante ! Je trouve surtout qu’il y a encore beaucoup d’inégalités entre les hommes et les femmes, et c’est peut-être cela qui me dérange le plus. Les symptômes sont très différents entre les deux sexes et ils sont encore très méconnus pour la femme. Quand un homme a un accident cardiovasculaire, dans 9 cas sur 10, sa femme va veiller à ce qu’il prenne ses médicaments et retourne faire sa visite de contrôle chez le médecin. Pensez-vous qu’un homme va en faire de même pour sa femme ? Non. Le taux d’abandon de traitements est très élevé chez les femmes, c’est préoccupant.
Quelles sont vos autres journées d’action pour vous faire connaître du grand public ?

Isabelle Weill: Début avril, chaque année, nous organisons le “Red Day”. Il y a une vraie mobilisation de la part des medias qui nous suivent et nous soutiennent, c’est précieux. Les femmes s’habillent alors en rouge, et les hommes accrochent un petit coeur rouge à leur veste, en signe de soutien. Cela nous donne une visibilité, on n’en a jamais assez.
Shop the look

Cette année, L’Exception rejoint l’opération RED défilé de l’association Sauvez le coeur des femmes.


Sensible à la démarche de l’association, l’Exception s’engagera à ses côtés lors de cet événement. À l’occasion du RED défilé , pour tout achat d’un produit de la sélection RED, l’Exception reversera 10% à l’association.

Retrouvez la sélection rouge sur notre site : pour la femme et pour l’homme.


Crédit photo : @Johanne Azoubel

  • LIVRAISON ET RETOUR
    GRATUITS DÈS 80€ (France)

    Expédition en 24-48H
    Retour gratuit sous 14 jours

  • LIVRAISON
    DANS LA JOURNée

    Par coursier SUR UNE
    LARGE SÉLECTION D’ARTICLES

  • PAIEMENT EN 3 FOIS
    PAR CARTE BANCAIRE

    PAR NOTRE PARTENAIRE
    BNP PARIBAS Personal Finance

  • Pensez à la carte cadeau L'Exception

    Cartes cadeaux de 50€ à 1000€ valables sur tout le site et à notre boutique


4.731289
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de Cookies (miam!). Cela nous permettra de vous proposer une expérience personnalisée afin que vous trouviez votre bonheur ! En savoir plusX Fermer