Rencontre - Iro

iro-interview-rencontre-createur-header

iro-interview-rencontre-createur-titres


Trois lettres bien connues dans le milieu de la mode, qui avancent discrètement, mais sûrement. 12 ans que Laurent et Arik Bitton ont fondé leur marque où ils expriment leur amour de la mode, vouent un culte aux matières et aux coupes justes.
Laurent la moitié du duo décrypte cette lumière (Iro veut dire lumière en japonais) en exclusivité pour l’Exception.



Pourriez-vous nous dresser un portrait d’Iro ?

Iro est une marque créative adaptée aux mouvances. J’aime être dans l’instant précis. Nous dessinons une mode contemporaine très accessible. Iro attache énormément d’importance au rapport qualité-prix.


Diriez-vous que vous dessinez une mode exigeante ?

C’est amusant que vous employiez ce mot parce que l’exigence est quelque chose qui nous anime depuis nos débuts. C’est un principe de travail chez nous ! Nous faisons zéro concession, sur rien. Nous portons de l’attention sur absolument tout, aussi bien les volumes, les matières, que la recherche de la créativité, la qualité, tout. Nous avons le souci de chaque détail.


iro-interview-rencontre-createur-iro2



Qu’est ce qui est important pour vous au sein d’une silhouette ?

Je pense que ce sont les volumes mais ils vont dépendre des tendances. Cela va varier en fonction des envies de chacun mais aussi de ce qui se passe dans la rue. Le coeur de notre métier est d’être à l’écoute de nos consommatrices.


iro-interview-rencontre-createur-iro3



Est-ce qu’on peut dire que vous faites de l’exceptionnel pour tous les jours ?

L’exceptionnel n’est pas l’extravagant ! Il suffit de pas grand chose pour faire la différence…


Iro existe depuis 12 ans déjà… Qu’est ce qui vous anime encore ?

Ce qui m’anime profondément, c’est de me dire que je vais pouvoir continuer encore pendant 12 ans ! Pleins de choses ont changé en 12 ans dans ce métier, c’est merveilleux. La transmission à travers les réseaux est devenu la norme, l'accessibilité à tout a changé notre manière de travailler. Ça peut faire peur, mais on s’adapte, c’est un challenge de tous les instants. Chez Iro, on n’a peur de rien, on avance !


iro-interview-rencontre-createur-iro4



Vous êtes, avec votre frère, un passionné de musique et de voyages. Comment cela se traduit-il dans votre travail ?

La musique a toujours fait partie de notre environnement (NDLR : ils ont tous les deux été producteurs dans la musique). Cette dimension de mélanger les genres et les influences est quelque chose de très fort chez nous. Iro se vit comme une marque lifestyle, et c’est vraiment de cette façon que nous l’envisageons. Il y a des pièces qui servent à sortir, plaire, voyager, travailler etc. C’est une silhouette véritablement lifestyle.


Quelles sont les pièces emblématiques du vestiaire Iro ?

Nous avons depuis des années développé des incontournables comme le perfecto en cuir, le bomber à paillettes, le t-shirt troué à la main, ce genre de pièces… Mais chaque saison, on se renouvelle !


iro-interview-rencontre-createur-iro5



Chaque année, une femme emblématique incarne Iro (Aymeline Valade, Anja Rubik etc.) Quel sera le visage de la femme Iro en 2018 ?

Nous sommes très fiers de ces visages qui ont marqué ces dix dernières années mais pas uniquement pour Iro. Ces femmes ont vraiment marqué une génération mode et c’est la raison pour laquelle on souhaitait qu’elles incarnent notre marque. Pour l’année prochaine, c’est Sasha Pivovarova qui va devenir le visage de cet univers à la fois rock et sexy. Affirmée, moderne et sexy, elle a quelque chose à raconter, elle est très Iro !


iro-interview-rencontre-createur-iro6



Retrouvez Iro sur L'Exception






Publié par Ophélie Meunier
© Copyright L'Exception